Ressources

Faits alimentaires

Le défi continu des consommateurs consiste à essayer d’inclure dans leur alimentation de la nourriture nutritive et délicieuse. La chair du homard à carapace dure est faible en gras et en glucides et offre une forte teneur en protéines. En fait, elle contient moins de gras saturé, de calories et de cholestérol que beaucoup d’autres viandes maigres populaires, comme le porc, le bœuf extra maigre et la viande blanche de poulet. À moins de 100 calories par portion (89 % des calories provenant des protéines), le homard canadien est un excellent choix pour n’importe quel régime alimentaire.

Ces aliments ont été choisis parce qu’ils représentent les aliments de remplacement les plus maigres recherchés par les personnes soucieuses de leur santé. Le tableau indique que le homard canadien représente l’une des meilleures sources de protéines. Une seule portion de homard canadien contient le moins de calories par portion, la proportion de protéine la plus élevée et la plus faible teneur en matières grasses (cinq calories provenant des matières grasses). Plus important encore est le fait que la chair de homard ne contient que 0,1 g de gras saturés, soit 1/10 de la teneur de la dinde (viande blanche), qui arrive en deuxième place derrière le homard. Le niveau de cholestérol du homard canadien figure parmi les plus bas du tableau, et il est seulement un peu plus élevé que celui du saumon et de la dinde.

En outre, le homard contient des acides gras Oméga-3 qui, selon l’American Heart Association, réduit le risque de crises cardiaques. Étant donné que le homard canadien tire presque toutes ses calories des protéines, il peut satisfaire une vaste gamme de besoins alimentaires. Pour ceux qui souhaitent diminuer leur consommation de gras ou de glucides, le homard constitue l’un des meilleurs choix pour la consommation de protéines. De plus, le homard canadien peut être utilisé dans toute une variété de mets pour fournir un apport calorique plus équilibré.

Une partie des avantages nutritifs du homard canadien est attribuée à la façon dont il est pêché. Au Canada, la saison de pêche du homard s’échelonne autour de la période de mue, ce qui assure que la majorité des homards capturés ont une carapace dure. Le processus de la mue permet au homard de croître en perdant sa vieille carapace. Les homards à cette étape (à carapace molle) absorbent une importante quantité d’eau, ce qui a un impact sur la saveur de la chair et le contenu nutritionnel. Un homard canadien à carapace dure contient plus de chair, est plus savoureux et offre une valeur nutritionnelle maximale.

En plus d’être une bonne source de protéines, le homard canadien est aussi une bonne source de vitamines et de minéraux. Il a une forte teneur en vitamine B12, est une excellente source de cuivre et de sélénium et une bonne source de phosphore. Étant donné que le homard canadien est faible en gras, ne contient presque aucun gras saturé et a seulement 1 g de glucide par portion, il est évident que c’est un excellent choix dans n’importe quel régime alimentaire.

Les commentaires sont fermés.